EGYPTE: Les fils des acteurs un phénomène qui envahit le petit écran

Les Egyptiens se sont soulevés, le 25 janvier, contre le pouvoir héréditaire, mais il semble que les carrières en Egypte sont devenues «héréditaires» même dans le domaine de l’Art. Chacun veut pour son fils son propre domaine de carrière : le fils d’un médecin devient médecin, le fils d’un homme d’affaires devient un homme d’affaires… etc. Mais l’étrange est que le fils d’un acteur devienne acteur !  (Par Ingi Amr)

L’on croyait que pour devenir acteur l’on doit posséder un talent. Il semble que non. Pour devenir acteur, ça suffit qu’un parent le soit déjà. Une jeune génération d’acteurs envahit le petit écran après que le cinéma l’a rejetée.

Art et politique
«L’Art est le miroir de la société». C’est vrai. La société égyptienne  était hantée par le désir du Président déchu Moubarak de faire accéder son fils cadet Gamal au pouvoir, pour qu’il devienne son successeur.  Mais, une fois que la Révolution de Janvier éclate, les rêves des Moubarak se dissipent et le pouvoir héréditaire n’est plus.
Or, dans le domaine de l’art, les acteurs et les grandes vedettes ont réussi à faire ce que Moubarak n’est pas parvenu à réaliser. Ils ont facilité l’accès à l’écran à leurs fils. Observer ces noms : Mohamed Adel Imam, Ahmad Salah Al Saadani, Karim Mahmoud Abdel Aziz, Ahmad Faouq Falawkas, Ahmad Farouk al Fichawi, Rania Mahmoud Yassine, Donia Samir Ghanem, May Nour El Chérif… et d’autres.

Vrais talents
Certains parmi ces jeunes acteurs possèdent de vrais talents. Ils sont parvenus à réaliser quelques succès que ce soit au cinéma ou sur le petit écran. Les plus remarquables parmi les fils des acteurs sont Ahmad Falawkas et Donia Samir Ghanem.
Ahmad Falawkas jouit peut-être, maintenant, d’une renommée aussi grande voire plus grande que celle dont jouissait son père pendant sa jeunesse. Falawkas junior est vraiment doué. Il a présenté plusieurs rôles sur le petit écran. Il a joué un rôle remarquable aux côtés du grand acteur Salah Al Saadani, il y a quelques années dans le feuilleton Al Batnéya. Son interprétation de la bibliographie de l’ancien acteur et réalisateur Anwar Wagdi dans le feuilleton «Qalbi Dalili» fut un succès. Mais son rôle inoubliable fut dans «Affaire publique» devant la super star Yousra où il incarnait le  fils d’un ministre qui a commis un crime de viol croyant qu’il allait échapper à la justice. Cette année il joue le rôle d’un officier de Sécurité d’Etat dans le feuilleton Bab El Khalq aux côtés de Mahmoud Abdel Aziz.
Quant à Donia Samir Ghanem, elle est la fille de parents acteurs : le grand comédien Samir Ghanem et la célèbre actrice Dalal Abdel Aziz. Donia a fait une percée au petit écran depuis plusieurs années. Elle a présenté plusieurs rôles. Dans chacun elle révélait un nouveau côté de son talent. Mais elle réalisa un succès sans précédent en présentant le rôle d’une épouse saïdie ( de Haute Egypte) dans le feuilleton comique «Al Kabir Awi» ou le Très Grand.
Au cinéma, Donia a présenté plusieurs films. Les plus remarquables furent «Rue 18» avec Ahmad Falawkas, «Ni reculer ni se rendre» avec Ahmad Mekki, «365 jours de joie» avec Ahmad Ez et «X Large» avec Ahmad Hélmi.
Or, Donia ne s’est pas contentée des petit et grand écrans, elle a présenté une série de Pubs qui lui ont valu davantage de renommée.

Parents acteurs
Ahmad Al Fichawi est le fils de l’acteur Farouk Al Fichawi et l’actrice Somayya Al Alfi. Sa première apparition sur le petit écran fut aux côtés de la grande actrice Faten Hamama dans le feuilleton «Visage de la Lune». Sur le petit écran Fichawi junior a présenté quelques feuilletons : «Paroles du jour et du soir», «La Tante Nour», «La Confrérie» où il a incarné le Roi Farouk. Son  feuilleton qui gagna le plus de renommée fut «Tamer et Chawkiya»; un feuilleton comique présenté en plusieurs parties. Au cinéma, Fichawi junior a présenté quelques films dont les plus remarquables sont «45 jours», «678» mais nul ne fut un vrai succès.
Rania Yassine est la fille du grand acteur Mahmoud Yassine et de l’ancienne actrice Chahira. Elle est aussi l’épouse de l’acteur Mohamed Riad.  Elle a présenté plusieurs rôles sur le petit écran. «Je ne me considère pas parmi les fils d’acteurs chanceux. Mon père m’a présentée au public puis s’est retiré pour que je tente de prouver mon talent, sans qu’il ne m’impose dans tel ou tel feuilleton», s’est exprimée Rania Yassine.

Acteurs fades
May Nour  semble dépourvue de tout talent. Son interprétation est très fade, elle n’est pas du tout douée. Ce qui justifie le fait qu’elle n’apparaît que dans les feuilletons de son père Nour El Chérif.
Haïtham Zaki a fait ses débuts au cinéma mais c’était un début forcé. Il devait compléter les scènes du fils «Halim» qu’Ahmad Zaki interprétait avant sa mort. Good News Film Production a opté pour le fils de Zaki, à cause de la ressemblance peut-être, pour jouer les scènes de Halim dans sa jeunesse. Zaki junior  a suscité une polémique. Certains  voyaient en lui une succession de son père et d’autres jugeaient son interprétation très fade.
Fils du grand acteur Mahmoud Abdel Aziz, Karim Mahmoud Abdel Aziz est loin de posséder le même talent que son père. Il a présenté peu de feuilletons dont les plus importants sont «Mahmoud Al Masri», «Kalam Neswan».  Ahmad Salah Al Saadani a présenté de nombreux feuilletons dont «Zahra et ses 5 époux», «La cause de Saféya» et cette année il prend part à «Equipe de Nagui Atallah». Selon le critique Rami Abdel Razeq, l’interprétation d’Ahmad Al Saadani, semble inchangeable quels que soient les rôles qu’il joue.

Sur les traces du père
Mohamed Adel Imam a eu la chance de paraître, pour la première fois, au cinéma. Il y a présenté un rôle remarquable dans le film Immeuble Yacoubian.
Or, au lieu de se créer un style différent il décide de marcher sur les traces de son père, le grand comédien Adel Imam et d’imiter son style d’interprétation.
Bref, les stars ont donné à leurs fils et filles l’opportunité de paraître sur les écrans, mais ils ne parviendront jamais à leur garantir un succès. Si dépourvus de talents, les juniors seront bientôt expulsés du monde de l’Art.

Les fils des acteurs un phénomène qui envahit le petit écran

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...