PRINTEMPS ARABE: Le Mouvement du 20 février se forme aux Etats-Unis

L'affiche du sommet des jeunes

La première réunion de jeunes délégués originaires de vingt pays, arabes, musulmans ou occidentaux, vient de s’achever à l’Université de Stanford, aux Etats-Unis. Pendant cinq jours, du 10 au 14 avril, ces délégués ont débattu avec un panel composé d’experts sur les événements qui secouent cette région de la planète.

Cette initiative intitulée AMENDS (American Middle Eastern Network for Dialogue at Stanford) a enregistré la participation de plusieurs jeunes activistes marocains du Mouvement du 20 février venus en force.

Financée par plusieurs organisations dont l’inévitable fondation « Moulay Hicham », cette assemblée voudrait devenir annuelle, « une sorte de Davos de la jeunesse », dit l’un de ses concepteurs.

L’ambassade du Maroc à Washington était sur les dents pendant toute la durée du séminaire. Rabat croit que c’est le prince alaouite qui est à l’origine de ce sommet.

C’est d’ailleurs Hicham El Alaoui, le cousin de L’Autre qui s’est chargé de la conférence inaugurale. « Sur invitation uniquement », pour éviter les espions de Sa Majesté ou ceux de son ambassade à Washington.

L’ex-ambassadeur républicain des USA au Maroc Thomas T. Riley (auteur des télégrammes repris par Wikileaks qui ont dévoilé la corruption royale dans l’immobilier), était de la partie puisqu’il a donné une conférence.

« Nous avons voulu faire en sorte que ces jeunes puissent échanger et partager leurs expériences. Nous allons également les aider à construire leurs connaissances en réseau et à mettre en valeur leurs compétences entrepreneuriales », explique un responsable du programme.

Durant leur séjour, les invités ont visité la Silicon Valley, y compris le siège de Facebook, et des séminaires ont été organisés exclusivement pour eux.

Le plus amusant dans cette rencontre c’est la présence parmi les intervenants d’un certain Ahmed Réda Benchemsi, fondateur et ancien directeur du magazine Tel Quel. Devenu le porte-encrier de « Moulay Hicham » El Alaoui, Benchemsi a radicalisé son discours ces derniers mois. Celui qui ne jurait que par« l’inéluctable » recul du Makhzen et avènement de la démocratie au Maroc(voir son mémorable interview avec le quotidien algérien El Watan) s’est transformé depuis qu’il a quitté le Maroc en un virulent pourfendeur de la monarchie du cousin de son employeur.

Mais comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, à la bonne heure !

 

Thami Afailal: Le Mouvement du 20 février se forme chez « Moulay Hicham » aux Etats-Unis

 

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...