CAMEROUN : « Il y a un désordre dans le football camerounais »

Roger Milla, ancien international camerounais.
Roger Milla, ancien international camerounais.

A 60 ans, il respire toujours la forme du sportif qui a conquis la planète foot lors de la Coupe du monde de 1990 en Italie. Il s’agit du vieux Lion indomptable Roger Milla que nous avons rencontré à sa résidence de Yaoundé au Cameroun, dans la matinée du vendredi 13 janvier 2012, alors que le football camerounais traverse une période trouble avec entre autres, la sanction de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) à l’endroit de Samuel Eto’o, la nomination de Rigobert Song comme Team manager des Lions indomptables et l’élimination de l’équipe du Cameroun de la CAN 2012.

Des sujets que nous avons abordés avec Roger Milla, ambassadeur itinérant à la Présidence de la république du Cameroun et président d’honneur de la FECAFOOT et connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. L’entretien a eu lieu quelques heures avant le match international amical entre les Etalons et les Lions indomptables locaux du Cameroun (0 – 0) qu’il a d’ailleurs suivi au stade omnisports Ahmadou Ahidjo.

 

“Le Pays” : Que devient Roger Milla ?

Roger Milla: Je suis ambassadeur itinérant à la Présidence de la république du Cameroun, président d’honneur de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) et, depuis six ans, j’ai créé une Fondation qui porte mon nom. C’est une Fondation qui aide les orphelins, les enfants de la rue, les anciens footballeurs camerounais à trouver un métier et aujourd’hui, beaucoup d’entre eux sont des entraîneurs.

Comment expliquez-vous l’absence des Lions indomptables du Cameroun à cette CAN 2012 ?

L’absence du Cameroun à cette CAN 2012 s’explique par le fait que depuis quatre ans, il y a un désordre qui règne au sein de notre Fédération où on ne parvient pas à mettre les choses en place. Le président de la FECAFOOT n’arrive pas à faire des efforts pour comprendre que dans son comité exécutif, les gens lui donnent de mauvais conseils. Nous espérons qu’il va réfléchir et apporter une solution rapide pour que le football camerounais retrouve sa place dans le concert des nations.

En tant que président d’honneur de la FECAFOOT, qu’est-ce que vous faites pour redresser la barre ?

Le président d’honneur n’a pas droit à la parole dans une Fédération puisque c’est un titre honorifique mais si on m’avait écouté depuis longtemps, on n’en serait pas là aujourd’hui. J’ai tellement parlé mais personne n’a voulu m’écouter et nous sommes tous dans le désarroi aujourd’hui. Dans ce milieu du sport, lorsque vous avez des gens qui ont fait la gloire de leur pays et d’un continent, on doit pouvoir les écouter. Ils ont le droit d’apporter leurs critiques non seulement dans leur pays, mais aussi dans bien d’autres pays si ces derniers ont besoin de leurs conseils. Beaucoup pensent aujourd’hui qu’être assis à la Fédération à lire les documents de celle-ci ou de la FIFA, c’est connaître le football, mais je dis non. Il est vrai qu’il y a la théorie et la pratique mais il faut savoir pratiquer pour connaître ce métier. C’est parce que nous sommes amateurs en Afrique sinon le football est un métier et il n’y a qu’à jeter un regard sur ce que gagnent des sportifs africains en Europe qui peuvent aujourd’hui rentrer chez eux et vivre paisiblement.

Est-ce à dire qu’on va vers le déclin du football camerounais avec ce désordre qui s’est installé ?

Non, ce n’est pas fini puisque nous avons une grande équipe nationale et nous l’avons prouvé pendant les éliminatoires mais c’est parce que nous l’avions mal démarré face à la RD Congo que cette élimination est intervenue. Nous avons de très grands joueurs en Europe et au Cameroun. Maintenant, il s’agit pour nous de réfléchir à avoir de bonnes résolutions pour notre football. Notre Fédération a besoin de gens capables, qui connaissent le football pour mieux la gérer. On ne peut pas prendre n’importe quel individu parce que c’est son ami et qui vient par la suite faire n’importe quoi en bavardant à la télévision, à la radio, dans les journaux et n’importe où, tout en ne pouvant rien apporter à notre sport roi. Le Cameroun est un grand pays de football et c’est reconnu dans le monde même à l’heure actuelle où nous avons un mauvais classement. Nous devons travailler à retrouver notre sérénité qui est une de nos valeurs.

Etes-vous d’accord avec la sanction qui frappe Samuel Eto’o au niveau de l’équipe nationale ?

On ne peut pas sanctionner un seul joueur alors que c’est toute l’équipe nationale qui n’avait pas effectué le déplacement de l’Algérie (NDLR : les Lions indomptables devaient y livrer un match amical). Si le capitaine ne s’est pas déplacé, les autres joueurs pouvaient le faire et s’ils n’y sont pas allés, cela veut dire qu’il y a un malaise qui règne au sein de l’équipe nationale depuis bien longtemps. Aujourd’hui, il y a un ras-le- bol et c’est pour cela que les joueurs se sont exprimés. Maintenant que c’est un seul joueur qui est sanctionné et pas les autres, cela n’a pas de sens. Aucun Camerounais n’est d’accord avec cette sanction et pour la prendre, il fallait bien réfléchir. Il ne faut pas seulement prendre en compte ce que disent les membres du comité exécutif, parce qu’ils n’ont pas reçu un perdièm ou un cadeau de Samuel Eto’o, pour le sanctionner. Il est notre capitaine et notre meilleur joueur actuellement et la sanction ne pouvait qu’être collective. Eto’o a été sanctionné pour 15 matchs. Ensuite la sanction porte sur 8 mois alors qu’il n’a pas fait appel. Je me demande quel est ce tribunal qui vous condamne à 10 ans de prison, vous ne faites pas appel et il revient sur la décision en réduisant la peine à un an de prison. C’est aberrant et du jamais vu et il n’y a que le Cameroun où on voit ces choses-là.

Comment avez-vous accueilli la nomination de l’ancien capitaine des Lions indomptables, Rigobert Song comme Team manager de l’équipe nationale du Cameroun ?

La fonction de Team manager n’existe plus au Cameroun et il faut se dire que personne n’est content de cette nomination. Nous pensons qu’il ne va pas l’accepter et il faut même que cette décision soit entérinée par le ministère des Sports. C’est tout simplement pour apporter plus de problèmes entre Rigobert Song et Samuel Eto’o et ce qui est sûr, les supporters de chacun d’eux vont se taper dessus. Si cela se confirmait, le jour où Rigobert Song va sortir une sanction contre Samuel Eto’o, je vous assure que ce sera la bagarre dehors. Il faut revoir cette nomination qui, pour moi, n’a aucun intérêt. Song est en train de préparer ses diplômes d’entraîneur en France et pour lui trouver quelque chose, il faut lui trouver un poste d’entraîneur. Tout cela ne grandit ni ces deux personnes, ni le football camerounais ni le Cameroun.

Vous confirmez alors que les relations ne sont pas au beau fixe entre Rigobert Song et Samuel Eto’o ?

Il faut se dire que cette nomination va même créer des problèmes au sein des Lions indomptables et qu’il y aura des joueurs qui seront derrière Samuel Eto’o et d’autres avec Rigobert Song. Dans ces conditions, il n’y aura plus de football. Pour l’instant, les deux ne s’entendent pas et c’est la faute à la FECAFOOT qui a fait en sorte que Rigobert Song ait des problèmes avec Samuel Eto’o à cause du brassard de capitaine et bien d’autres choses. Mais au lieu d’arranger cela, la Fédération ajoute du piment pour que les relations soient encore plus difficiles et nous pensons que ce n’est pas la meilleure voie.

En vous suivant, on a l’impression que la FECAFOOT a un peu comme perdu ses repères

La FECAFOOT ne sait plus effectivement sur quel pied danser. Il y a des magistrats, des parlementaires et autres qui font partie du comité exécutif de la Fédération et malgré tout, ce désordre règne depuis quatre ans au sein du football camerounais alors que ce sont des personnes assermentées qui doivent dire la vérité. Ils voient la vérité et ne la disent pas. Je prends le cas de Me Charles N’Guini, président de Transparency international au Cameroun, qui a publié un livre intitulé « le foutoir du football camerounais » alors que lui-même est dans ce foutoir, dans cette corruption. Ce sont ces personnes qui devraient mettre de l’ordre dans ce milieu et donner de bons conseils au président. Quand on est dans un comité exécutif, on ne peut pas laisser les décisions rien qu’au président et dès qu’il prononce un mot, tout le monde dit « adopted » qui n’est pas un mot d’une fédération, ni d’une confédération, ni de la FIFA. Les gens utilisent ce mot parce qu’ils ont besoin tout simplement de missions, d’aller dormir dans de grands hôtels, d’avoir de l’argent et je dis non parce que c’est descendre très bas.

Votre pronostic pour la CAN 2012 ?

Je ne peux pas faire de pronostic pour l’instant parce que c’est une CAN qui va être difficile pour toutes les équipes. On peut citer des favoris comme la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Sénégal, le Maroc, la Tunisie qui sont des habitués de la CAN mais, je dis qu’il faut faire attention à des pays qui émergent tels que le Burkina, le Gabon, le Niger, le Soudan qui ont une jeunesse foudroyante. L’équipe qui sera physiquement, psychologiquement et tactiquement bien préparée aura la chance de gagner.

Qu’est-ce que vous auriez aimé dire que nous n’avons pu aborder ?

Je voudrais dire au président du Faso, Blaise Compaoré, qu’il a oublié son ami que je suis. Je compte revenir au Burkina revoir mes amis surtout saluer le Mogho Naaba que je porte dans mon cœur et je crois qu’il en est de même chez lui. Je voudrais féliciter la Fédération burkinabè de football qui a fourni beaucoup d’efforts de même que les sportifs qui ont fait en sorte que le Burkina soit une référence au plan international. Je souhaite beaucoup de réussite aux Etalons à la CAN, que les joueurs soient calmes dans le jeu parce qu’ils ne se sont pas qualifiés pour rien et qu’ils continuent de travailler dans la sérénité, la tranquilité et le Seigneur Tout-Puissant va leur accorder cette chance de figurer parmi les grands en Afrique.

 

Propos recueillis par Antoine BATTIONO (envoyé spécial):  « Il y a un désordre dans le football camerounais »

 

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...