Sénégalais tués en Italie : Cocktail de racisme et de xénophobie

Des Sénégalis inconsolables sur le lieu du drame - ( DR)

C’est un mardi noir, funeste et traumatisant qu’Italiens et Belges ont vécu ce 13 décembre 2011. A Liège, dans la Wallonie belge, un jeune de 33 ans, Nordine Amrani, a fait exploser des grenades et tiré sur des passants dans un marché de Noël : 4 morts et 125 blessés ; de l’autre côté, en Italie, c’est aussi dans un lieu fréquenté, un marché de Florence, qu’un jeune forcené, Gianluca Casseri, a choisi d’ouvrir le feu sur la foule, tuant deux jeunes Sénégalais.

 

Si le tueur belge a tiré presqu’à l’aveuglette, l’essentiel étant de faire des morts, en Italie par contre, il est loisible de penser que ce fanatique de l’extrême droite a délibérément visé des immigrés, en l’occurrence des Noirs. A Liège comme à Florence, les deux meurtriers se sont donné la mort.

Ce drame italien repose avec acuité le problème du racisme ambiant, latent, voire ordinaire que l’on constate déjà dans les stades de ce pays ; un racisme primaire sur lequel on fermait volontiers les yeux. Mais depuis que la crise financière et économique s’est installée sur le vieux continent avec son corollaire de licenciements et de hordes de chômeurs, les ingrédients de la xénophobie sont réunis pour les faibles d’esprit.

C’est connu, en période de bombance, on est souvent disposé à faire de la place aux immigrés. Mais dès que survient une période de vaches maigres, beaucoup de gens laissent dangereusement s’effriter la tolérance qu’ils avaient vis-à-vis des étrangers. Du coup, le Rubicon peut vite être franchi par n’importe quel quidam prêt à accomplir l’irréparable. Ces derniers mois, il faut avouer que le flux migratoire s’est accru à destination de l’Europe, notamment à cause du Printemps arabe alors que la traditionnelle vague des migrants clandestins se poursuivait.

Les balles meurtrières ont fauché des Sénégalais, cela ne veut pas dire que c’était les détenteurs de cette nationalité qui étaient visés. Les infortunés auraient bien pu être des ressortissants de tout autre pays d’Afrique. Ici, le facteur déterminant a été probablement la couleur de la peau, cette sombre mélanine qui a scellé le sort des deux Sénégalais, lesquels se trouvaient au mauvais moment au mauvais endroit.

Partis donc à la recherche d’un mieux-être, ces compatriotes d’Abdoulaye Wade ont rencontré la Faucheuse. Ils seraient restés au pays de la Teranga qu’ils auraient pu être encore en vie ou alors ce ne serait pas sous les balles assassines de Gianluca Casseri qu’ils trépasseraient.

Ce drame interpelle la communauté et les dirigeants africains sur la problématique de l’immigration. En effet, les familles et, pire, les gouvernants ne font absolument rien pour freiner cette saignée des bras valides de l’Afrique vers l’Occident. On a comme l’impression que certains Etats poussent à la mer leurs enfants, convaincus de ne pouvoir rien leur proposer de mieux sur nos terres que ce soit sur les plans de l’emploi, de l’éducation ou de la sécurité ; malheureusement, quand ces migrants ne meurent pas noyés ou dans le ventre d’un requin, ils courent le risque d’être trucidés lors d’une fusillade aveugle ou ciblée contre des étrangers, mais certains présidents n’en ont cure, car obnubilés par une seule chose : leur maintien au pouvoir.

Il est vrai que, dans certains pays, les transferts des migrants sont si importants qu’ils dépassent l’aide publique au développement et que ces sommes ont permis l’essor de villes, mais ça ne va pas sans conséquences. Vivement que nos dirigeants œuvrent à favoriser la mise en place d’infrastructures socioéconomiques et éducatives de sorte à priver d’arguments des migrants clandestins qui se lancent à l’assaut de l’Occident.

San Evariste Barro (L’Observateur Paalga): Sénégalais tués en Italie : Un cocktail détonant de racisme et de xénophobie

 

Plus de détails ici ATTAQUE RACISTE EN ITALIE : Deux sénégalais tués, plusieurs autres blessés dont un dans un état critique

 

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...